30/04/2019
Lear Russian online with us!
We have already started the lessons from our new webinar package but it is still possible to join!
11/04/2019
Free webinar 18th April at 8.30 pm
Let`s talk about food in Russian easily! Level: A2 and higher
22/03/2019
Free webinar with Larisa Vasilenkova 30th March
Etiquette for every day! Our teacher Larisa Vasilenkova will open all the secrets of the Russian society.
17.03.2017 17:01
Derjavine
997
Savez-vous qui est G. R. Derjavine?

Sa vie 

Gavrila  Romanovitch Derjavine (Гаврии́л (Гаври́ла) Рома́нович Держа́вин) nait un 14 juillet, en l`an 1743, dans la ville o combien historique de Kazan. Il est issu d`un milieu modeste bien que noble et la vie ne lui fit aucun cadeau. Son père, écuyer à la campagne, mouru alors que Gavrila n`était encore qu`un jeune garcon et c`est également durant sa jeunesse que celui-ci perdit sa mère. Derjavine reçut une éducation assez sommaire et rien ne laissait alors presager que ce dernier allait un jour devenir l`un des réformateurs de la langue russe. En effet, alors que sa passion pour la poésie commencait à naitre, celle-ci s`interompt brutalement à la suite d`une erreure administrative qui l`envoya effectuer son service militaire un an trop tot. C`est ainsi qu`il devint soldat au sein du célèbre régiment de la Transfiguration. Il s`en suivit une carrière militaire  plus que reussie durant laquelle il ne manqua pas d`impressioner ses supérieurs par ses talents littéraires en rédigeant notamment un manifeste loyaliste pendant la rebellion d`Emelian Pougatchev. Du reste, il gravit les échelons un à un: de simple soldat à ses débuts, Derjavine fut élevé successivement aux rangs de porte-étendart puis de Lieutenant-colonel avant d`embrasser une brillante carrière politique.

En véritable homme d`Etat, Gavrila occupa tour à tour des fonctions à chaque fois plus remarquables les unes que les autres. Nommé conseillé d`Etat par Catherine II avant de devenir gouverneur d`Olonets et ensuite de Tambov. Il occupa plus tard des fonctions encore plus prestigieuses puisqu`il fut, entre autre, secretaire d`Etat, senateur, directeur de la Chancellerie du Conseil suprême mais aussi ministre des Finances et ministre de la Justice.  Concernant sa vie privee, Derjavine fut marié deux fois, ce qui ne manqua pas de lui procurer un certain épanouissement personnel qui se reflète largement dans sa carriere litteraire. Il mouru en 1816, à 73 ans, sans laisser aucun héritier.   

 

 

Son oeuvre  

Avant tout associé à la litterature classique, Derjavine ne s`est jamais cloîtré dans une quelconque perspective conformiste.  Il n`accordait qu`une faible importance au système des genres de Lomonosov et n`etait pas favorable aux diverses conventions narratives. Au contraire, Derjavine variait abondemment les genres, puisque ses odes apposent parfois un ton melancolique, parfois humoristique  voir de temps à autres un ton satirique. Ses odes sont certainement ce qui a le plus contribué à porter Derjavine au firmament de la literature russe. Certaines sont expressement dediées à Catherine II, ce qui ne manqua  pas de plaire à l`imperatrice qui fut totalement éblouie par son travail. Les poemes de Derjavine ont traversé les siecles et les générations pour nous parvenir encore aujourd`hui, ont relevera parmi ses odes les plus celebres: La mort du prince Mestscherski, L`Ode à Félitsala, Vision de Mirza, l`ode à Dieu, La prise d`Izmail ou encore l`Ode sur l`expulsion des Français.

Derjavine fait assurément partie des auteurs qui comptent dans l`histoire de la literature russe. Dimitri Mirsky, qui l`un des plus grands historiens de cette littérature, le considére  comme le plus grand poéte russe avant l`avènement de l`inévitable Pouchkine.  

Pouchkine

Et si justement  les deux plus grands poètes russe de leur temps (de l`histoire ?) s`étaient rencontrés? Et bien c`est arrivé, et le moins que l`on puisse dire c`est que le jeune Pouchkine, fut pour le moins impressionné, voici ce qu`il ecrivit à son sujet : « Je n`ai vu Derjavine qu`une fois dans ma vie mais je n`oublierai jamais ce moment. C`était en 1815, lors d`un exament au Lycée. […] Derjavine avait un âge fort avancé [...] et on voyait bien qu`il était très fatigué par notre examen. Il était assis la tête posée sur la main. Son visage n`exprimait rien, ses yeux étaient ternes et sa lippe inférieure pendait... Il somnolait jusqu`à ce que ne commence l`examen en lettres russes. C`est en ce moment qu`il s`est ranimé, ses yeux ont brillé d`un éclat et il était complètement transformé. [...] Je fut à mon tour appelé à l`examen. J`ai déclamé mes « Souvenirs de Tsaraskoïé Celo » en me tenant à deux pas de Derjavine. Les mots me manquent pour décrire l`état de mon âme, quand j`en suis venu au vers où je mentionne Derjavine... Je ne me rappelle plus comment j`ai fini ma déclamation ni comment je me suis enfui. Derjavine était enchanté et voulait me voir pour m`embrasser. On m`a charché partout mais j`étais introuvable...»

Derjavine ne manquait donc pas de lucidité et ont dit meme qu`il vit en Pouchkine l`un de ses possibles successeurs.

Back to list